Après les moutons phosphorescents, les arbres bioluminescents

 

L’idée vient de l’université de Cambridge fin 2010 puis du côté de la Californie un pied de tabac s’est retrouvé en beauté, lumineux après un savant bricolage inspiré de la bioluminescence aquatique. Puis au-delà, rien.

Il y a peu des Uruguayens ont injecté des gènes de méduse à des moutons, pauvres bêtes, les moutons bien sûr. Certains se sont fâchés. Ouf ! Le mouton restera laineux.
Glowing Plant Project, de jeunes scientifiques californiens s’attaquent aux arbres, gentiment, pour les doper aux gènes de lucioles. Qui finance ? Le crownfounding. Pourquoi faire ? Pour éclairer les boulevards et les routes la nuit, 8% de la consommation des pays développés, fiat lux quand énergie, écologie et technologies se donnent la main.

Pour une fois, lumineux, l’on évitera peut-être de se prendre un platane !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire